w w w . a r t w o r x x x . c o m

 
   

 

PORNLOOPS
Justine Love & Edouard d'Urcy




La véritable histoire de Pine Occhio, 2011 (5'48)
Celle de Cyrano de Vergerac par la même occasion.

— Docteur d'Urcy et Monsieur Dickhead.
— Tête de bite ? D'après ses lèvres pourpres et gonflées, elle avait l'air d'aimer ça !
— Superbe con rasé de frais, et jolis miaulements de chatte.
— Belle idée pour une séance de baise originale.
— Une alternative à la pratique du
facesitting.
— On dirait aussi que Justine aime bien soumettre ses partenaires...
— Joli fantasme, cette fille est vraiment chanceuse.
— Attention cependant aux risques de strabisme.
— J'en suis à quelques litres de sperme déversé à me branler sur vos vidéos.
Encore !
— Je peux jouer avec vous ?

— Bravo pour l'imagination. Je crois cependant que, pour compléter la séance, il aurait valu que tu pompes le gros membre de Pinocchio, comme tu sais si bien faire. Un soixante-neuf aurait été parfait...

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 


En plein dans le mille!, 2011 (2'56)
Atteindre la cible.

— Elle est stupéfiante ! Je me serais bien vu sous ces deux-là, à lui sucer
son magnifique clitoris et à lui lécher la fente jusqu'à ce qu'ils jouissent ensemble.
— Pour ma part, je me verrais bien dans son étui.
— Oh mon Dieu !
— Oui, baise jusqu'à ce qu'elle jouisse.
— Un point de vue sympathique.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 


Mono/Stereo, 2011 (3'02)
Orgasme simultané.

Action, prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La Métamorphose, 2011 (12'26)
Un miracle ordinaire.

— Tu es une sacrée salope et ça me plait !
— Inutile de te dire dans quel état je suis. J'ai une terrible envie de spermer sur
ces mignons petits nichons que tu as là.
— Et alors ? Rien ne t'en empêche.

Action, prise de vue : Justine Love
Montage : Edouard d'Urcy

 

Fellation au chapeau, 2011 (5'30)
Le mythe western revisité selon Isaac Newton.

— Heureux cowboys ; Ils avaient des six coups, hein ?

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 


La bouche pleine, 2011 (3'46)
Les mots manquent.

— Justine est merveilleuse : une créature venue d'ailleurs.
— Elle est très belle en effet : ça doit être un plaisir de lui remplir la bouche.
— Cette salope est une vraie suce-pine ! C'est prenant comme un polar.
— Quelle maîtrise ! Je voudrais qu'elle me pompe le dard tout de suite...
— La bouche pleine... et les sens en feu.
— Il y a des pipes vulgaires, des pompiers salaces, des fellations douteuses... et il y a vous. Je succombe à la tentation, à cette bouche avide, et à plein. J'aime l'indécente incandescente de vos jeux de lèvres, votre queue fière et attentive au langage humide et chaud.
— Tout cela me pulvérise...
— Le vieux prend son pied à se faire sucer la bite. Cette pute a dû être bien payé mais elle fait ça bien.
— Nous aimons beaucoup vos œuvres humides. Victor se branle en regardant Justine, Lara prend des leçons...

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Un temps de chienne, 2010 (4'18)
Tirer profit d'un temps maussade.

— Je suis sans voix... pour autant que j'ai aimé les beaux jours.
— Toujours aussi tordu.
— Douce pissée.
— Quelle merveilleuse ondée en effet.
— Quel jet, on en redemande !
— La salle petite cochonne...
— Faut-il qu'elle soit vraiment vicieuse pour se faire ainsi gicler sur la tronche
après avoir pissé comme une jument.
— Je voudrais tant me retrouver entre ses cuisses.
— Moi, je veux bien la prendre par derrière pendant qu'elle te suce.
— En ce qui me concerne pendant ce temps-là, lui lécher les pieds.
— Sept jets de foutre, c'est digne d'un pro.
— Quant à elle, elle est hors concours.
— J'admire les pulsations de son trou du cul quand elle se lâche.
— Vue du dessus, c'est bien aussi.
— Quelle chute de reins magnifique. Ces fesses et ces pieds sont à croquer.
— Jolie position. Ça donne envie de te pilonner la chatte pendant que tu le suces.
— La place est libre, je m'installe derrière toi pour te baiser en levrette.
— Tu n'as pas pris que la pluie dans la gueule ce jour-là.
— J'aurais bien voulu m'installer de manière à recueillir ton jet de pisse dans la bouche.
— Son cul bouillant force l'admiration.
— Merveilleuse prise de vue et cul formidablement ouvert. J'y vois le signe d'un goût certain pour la sodomie.
— Superbe putain !

— La bizarrerie de vos scènes est pour le moins réjouissante. Je continue pourtant de penser que tu étais plus belle quand tu avais le con poilu, même si, lisse ou pas, je resterais des heures à le lécher.
— Encore de la pisse, s'il vous plaît.
— J'ai giclé dans la bouche de ma femme en regardant votre film.
— Cette truie me rend fou quand elle est à quatre pattes, c'est une vraie chienne.
— Sa figue est bien appétissante.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Tree Pee Pee, 2010 (1'47)
Comme les garçons.

— Ô toi la femme émancipée.
— Chérie, je crois que tu en as mis un peu sur tes pantalons.
— L'arroseuse arrosée...

— J'aurais bien aimé la lécher après son pipi.
— Mmmmmmm.
— On apprécie ton attention écologique.
— Oui, continue de faire croître nos arbres et nos plantes.
— Nous serons tous "verts" à l'avenir.
— Je me serais bien vu le visage sous ton jet de pisse. Quelque chose aurait poussé, en effet.
— Rien de plus excitant qu'un petit pipi féminin. Le prochain sur un parking ou au bord d'une route ?

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

L'amuse-bouche, 2010 (7'22)
L'heure tant attendue de l'apéritif.

— Bandante à souhait. Vive le camping !
— Quelle fin heureuse ! Avec le sperme qui sort de la bouche...
— Toujours aussi belle quand elle se fait prendre par la bouche et qu'elle s'abreuve
de foutre. J'ai déjà vu ce film quatre ou cinq fois sans pouvoir m'empêcher de
gigler.

— Violente envie de jouir à mon tour sur la face de Justine pendant la séquence de
l'apéritif. Simplicité totale puis obscénité délicieuse. Et la cigarette à la fin... juste
vrai et bandant et...

— Madame est magnifique.
— Absolument... J'en ai mis partout... Impossible de résister.
— Mmmmmmmmmm...
— De la peinture au sperme.
— Ça y est, je suis amoureux.
— L'exhibitionisme comme on l'aime.
— Merci pour cette divine pipe.
— Perverse et bandante !

— Une bien jolie pompe à foutre.
— Etonnant que tu n'ais pas été surprise. On entend diverses voix d'adultes et
d'enfants alentours pendant toute la séquence, et on se demande où tu te
trouvais quand tu suçais ce type...
À la terrasse d'un café ?

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Camouflage, 2010 (5'25)
Passer inaperçu sur une plage naturiste.

— Te tripoter en lisant pour te faire jouir, devant ces gens sur la plage qui pourraient te
surprendre et être les témoins de tes frasques, ça m'excite terriblement !
— Elle est où cette plage ?
— Vive la France !
— Des scientifiques prétendent que la femme est multi-tâches, en voici la preuve : Elle bronze,
lit, se masturbe et, enfin, nous fait jouir.
— Bonne lecture Justine. Fais attention aux moustiques.
— Ça aurait été un bonheur d'être là pour assister à ce délicieux spectacle.
— Perso, je me serais positionné devant.
— Moi aussi, et on se serait branlé sous tes yeux.
— Merci de te munir d'une seconde caméra la prochaine fois, de façon à ce qu'on voit tes doigts
travailler ta moulasse imberbe.

Action, prise de vue : Justine Love
Montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

L'irrigation des jardins expliquée aux filles, 2010 (3'08)
Où l'on abordera la nécessaire diversification des techniques d'aération,
de drainage et d'humidification des sols sableux ou argileux.

— J'aimerai bien venir lui essayer l'entrejambe. Il me tarde de découvrir la suite
sur les sols limoneux.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

La pause branlette, 2010 (7'59)
Après la pause pipi et avant la pause cigarette.

Action : Justine Love, Edouard d'Urcy
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Match nul, 2010 (6'45)
Concernant notre préférence pour les jeux de ballons pratiqués avec les mains.

— J'ai bien aimé l'utilisation du noir et blanc... et les gémissements.
— Chouette angle de vue.
— Super ambiance.
— Ouais, j'adore cette atmosphère brumeuse.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Eloge du travail, 2009 (5'05)
Du travail manuel en particulier.

— Elle m'a excité et je me suis mis à bander. J'avais vraiment envie de la baiser.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Les larmes du bonheur, 2008 (2'49)
Retour sur le balcon après le passage de Roméo.

— C'est spécial mais je suis sous le charme. L'acte n'est pas visible, mais la vue du sperme gouttant de sa bouche met en branle l'imagination.
— Et puis, après, elle va commander un verre au bar du coin...
— Maintenant, ftu dois finir ton repas comme une fille bien élevée. Je suis sûr que j'ai vu la même nana hier sur un autre site : elle s'astiquait la chatte au bord d'une route très fréquentée.

— Tellement élégante et bandante...

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Scène du balcon, 2008 (5'34)
Passer le temps en attendant Roméo.

— Ça m'a émoustillé, je vais essayer ça moi aussi.
— J'aimerai être le voisin d'à côté.
— Une belle plante de plus sur le balcon.
— Si féminine et si cochonne !
— Quand ça démange et que ça chauffe au bas du ventre, tous les lieux sont bons
pour se soulager. Le balcon est un bon choix, et c'est diablement plaisant de la voir
s'y masturber.

— Très excitant, merci.
— Mmmmm, ça m'a enchanté. Tu m'a fait durcir la queue et je me suis branlé de
bout en bout.
— J'aurais apprécié de grimper sur ce balcon et pour assurer l'intérim.
— En tant qu'artiste, et puis juste en tant qu'animal je dis : terriblement
bandante. Et d'ailleurs, je me branle encore.

— Voudrais te lécher, ici et maintenant.
— Exact, tout à fait léchable ce bonbon.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 


La pique-niqueuse, 2006 (3'51)
Se détendre, se restaurer, s'hydrater ; Instants précieux au bord d'une route.

— J'ai senti le désir en même temps que l'œuf au riz. Mon désir encombrant en même temps que tu ris. La tuerie aux épices tout pendant qu'il filme et pisse, Gainsbouriens je vous trouve, aux excès artistiques, la cam trépidante et le zoom incertain que ton sexe fixe. Réjouissive intention au milieu des camions qui ont l'air d'autoroute en fornication.
— Mmmmm, c'est trop bon ! J'aimerai bien manger avec elle...
— Cochon et beau.
— Elle est exactement mon type de femme.

Action : Justine Love, Edouard d'Urcy
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

563 mètres au-dessus du niveau de la mer, 2005 (5'30)
Ou comment prendre de la hauteur.

— Je veux goûter ta chatte. Ça doit goûter comme...
— Je suis d'accord. Chouette chatte, merci de la partager.
— Pervers et succulent.
— Je parie que tes doigts avaient bon goût eux aussi, après ça.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Sweet Gum, 2004 (3'26)
La gamme de chewing gum au cœur liquide.

— Putain que c'est chaud !
— Quel sac à foutre cette fille.
— Je prends plaisir à éjaculer partout sur mes partenaires, et j'aime plus
particulièrement le faire dans une bouche sexy comme la tienne, apposer mon
gland sur une langue sortie de toute sa longueur. Voir se délecter une femme de
mon préservatif fraichement rempli est est maintenant devenu l'un de mes
fantasmes favoris.
Délicieuse gourmande ! Quel régal de la voir savourer le sperme ! Dans un petit
verre, la prochaine fois ?
— Aussi chaudasse que perverse.

— Je me masturbe souvent en vous regardant...
— Moi, j'ai déjà vu cette vidéo quatre ou cinq fois, et il m'est impossible de la
visionner sans éjaculer.

— Très bonne, une vrai championne !
— Toujours très agréable de la voir en prendre plein la bouche.
— Le faire éjaculer dans un préservatif, puis avaler le tout, c'est très vicieux ça !
— Artistiquement porno.

— Je l'ai fait souvent aussi, et c'est vrai les types adoraient ça.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

L'étranger, 2004 (3'50)
Le vaudeville – et son indispensable trio – revisité avec un inconnu dans un
hôtel bon marché.

— Vous m'excitez !
— Quelle chanceuse !
— Dommage qu'elle ne parle pas plus. Des trucs du genre
: bite, chatte, baise, etc.
— J'ai failli juter en matant cette langue pointue et ces petits seins.
— Ah, si je parlais un français passable, je viendrais vivre en France.

Action : Justine Love, Gérard X, Edouard d'Urcy
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Digit(an)al Game, 2004 (1'34)
Jeu interactif.

— Le final, avec le doigt dans la bouche, m'a fait exploser.
— Je suis amoureux de ton anus.
— Fant-Ass–Tic.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 


Ras-le-bol, 2004 (3'00)
Plein le cul ; Psychologie en gros plan.

— J'ai bien joui pour son trou du cul. Et j'en veux encore !
— Il me faut essayer sa rosette, et vérifier qu'elle est à ma taille.
— Ooooh ! J'ai envie de t'enculer ma belle.
— Bravo pour le gros plan sur l'anus trempé de foutre et sur la cramouille.
— Des doigts très élégants.
— Vous êtes parfaits, tout simplement.
— Jolie vue et fion délicieux.
— On ne pense qu'à fourrer sa langue pour goûter la douceur de son petit trou.
— Hummm. Il t'a bien remplie. Tu en veux plus ?

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

One on One on One, 2004 (12'31)
Make three.

— Toi, t'aime la bite !
— Une putain de fin impressionnante.
— Vos deux partenaires se sont bien occupés de vous. Vous n'êtes pas en reste
non plus.
— Remarquables éjaculations faciales finales.
— Très sympathique de voir ces trois-là s'en donner à cœur joie.
— Impossible de trouver les mots tant c'est une chaudasse.
— Mais on se régale.

Action, prise de vue : Justine Love, Frédéric Dard, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le troisième homme, 2004 (7'06)

— Ses attributs, au moins...
— Spectaculaire !
— Un scénario sexy et pervers.
— Et le titre est très accrocheur.
— C'est beau et poétique à la fois.
— Merci pour l'idée, on s'y met tout de suite.
— J'aurai adoré être à la place de cette fille.

— Très très cochonne.
— Elle est vraiment bandante.
— Certes, mais pourquoi ne bandent-ils pas en faisant une chose aussi bandante
avec une femme aussi bandante ?
— Très juste ! C'est à n'y rien comprendre...

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy, Frédéric Dard
Montage : Edouard d'Urcy

 


Le maniement du bâton à lèvres, 2004 (12'20)
Séance de maquillage.

— Elle fait des pipes gratuites.
— Lubrifiées avec du rouge à lèvres.
— Quelle idée stupide !
— Un vrai délice.
— La pornographie est un art...
— Agréable à regarder. Si vous chercher des participants, je suis des vôtres.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy, Frédéric Dard
Montage : Edouard d'Urcy

 

Fontaine, 2004 (4'57)
Womanneken Pis.

— Waouh ! Jamais rien vu de pareil.
— La chose la plus excitante que j'ai jamais vue.

— Elle est superbe !
— Une fille incroyable.
— Merci de la partager.
— Le trou du cul est impressionnant aussi...
— Belle prise de vue, bouillant petit trou.
— Magnifique pisseuse.
— Quel spectacle !
— Putain, c'est incroyable ce qu'elle fait ! J'en suis bouleversé ! C'était si chaud !
— Oohhh !

— Charmante et dépravée... Mmmmm !
— J'en veux un peu aussi...
— Ma foi, une bien belle fontaine, et un jeu des plus délicieux.
— En ce qui me concerne, je veux bien y boire, à cette source.
— Fontaine, je boirai TOUJOURS de ton eau.
— Gardez m'en un peu !
— J'insiste pour vous lécher, jusqu'à la dernière goutte.
— Fantastique. Je passerais des heures à embrasser ton splendide fourreau en te massant les seins.
— Salle vicieuse !
— Tu es une femme perverse et je ferais volontiers ta connaissance.
— Justine, si vous avez une sœur, faites-moi signe... Je suis preneur.

— Je veux avoir son cul dans la bouche toute la journée... Je veux qu'elle sente mon pénis affectueux et dur, qu'elle reçoivent les lourds jets de mon sperme dans son anus. Je dis cela à titre amical.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le dortoir des filles, 2003 (2'32)
Masturbation collective.

— Comme je ne savais pas sur quelle fille me concentrer, j'ai regardé la vidéo trois
fois, et chaque fois ma bite a gonflé.
— Si vous avez besoin d'un coup de main, mesdames, je suis votre homme :
lécher trois chattes, sucer trois clitos et enculer trois culs comme les vôtres sont
désormais mes priorités.
— À s'en taper la tête contre les murs.
— Bien joué le montage, c'est la même fille.
— J'ai dû beaucoup trop picoler, je vois trois justine en effet.
— C'est justement comme ça que j'imagine le paradis. Oui, oui... le paradis !
— Je voudrais tant la (les) taquiner.
— Sainte Trinité : Marie, fille de Dieu le Père, mère de Dieu le fils, épouse de Dieu
le Saint-Esprit, monte au ciel.
— Etrange mais envoûtant.
— Une séquence inhabituelle et intéressante.
— L'art et la pornographie devenus indissociables.
— Un concentré d'orgasme, d'art, de sensualité et d'érotisme.
— Art at tits finest. Ravissant.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Les hommes invisibles, 2003 (3'01)
Fantasme de pluralité masculine.

— Différent... et bien fait.
— Pure poésie.
— Hypnotisant.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 


La pompiste, 2003 (3'29)
S'arrêter à la pompe (à foutre).

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy, Frédéric Dard
Montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La lectrice, 2003 (7'02)
Séance de lecture érotique, commise à voix haute et la bouche pleine.

Action : Justine Love, Edouard d'Urcy
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Nudiste à l'œuvre, 2003 (1'41)
L'expression d'un penchant naturel.

— Adorable !
— Super foufoune. C'est si bon de te regarder pisser et de s'imaginer en dessous pour boire ton urine jusqu'à la dernière goutte.

Action : Justine Love
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Stuffed Lady-Cook, 2001 (2'09)
Femme farcie.

— Farcie en effet, littéralement.
— Puis-je m'inviter pour dîner ?
— J'adore ce genre de maîtresse de maison.
— Elle a l'air d'être bonne... cuisinière.

— Tu peux cuisiner pour moi quand tu veux.
— N'importe quel homme normalement constitué se porterait volontaire pour
cuisiner à coté de fesses aussi chouettes.
— Une cuisinière appétissante. Tout à fait mon type.
— Je suis impatient de la déguster à nouveau.

Action : Justine Love, Edouard d'Urcy
Prise de vue, montage : Edouard d'Urcy

 

Un lit jamais fait, 1995 (6'30)
Manifeste.

— Ouaaaah !
— L'art de la baise, rien de moins. Toujours un régal de se rincer l'œil.
— Sachez que j'ai pris plaisir à voir votre film.

Action, prise de vue : Justine Love, Edouard d'Urcy
Montage : Edouard d'Urcy

 


 

 

 

 

Justine Love & Edouard d'Urcy

PORNFOLIO

PORNLOOPS